Milky Way Écolodge Camp

La Jordanie

"Hahlan Wa Sahlan" ce bienvenue que vous entendrez souvent en Jordanie n'est pas un vain mot. Le Royaume hachémite et ses traditions bédouines sont réputés pour leur hospitalité.

drapeau jordanien

La Jordanie est située au cœur du Proche-Orient. Royaume créé il y a presque un siècle à la chute de l'empire ottoman sur une terre à l'histoire pluri-millénaire, ce petit pays possède une très grande richesse culturelle et des paysages extrêmement variés sur un territoire à peine grand comme un cinquième de la France.


La plupart des sites à visiter sont situés sur un axe nord-sud de 450 km. En route, c'est l'écho de la Bible et de l'Histoire qui vous accompagne, depuis le Mont Nébo où serait mort le prophète Moïse, jusqu'au site du baptême du Christ dans le Jourdain, en passant par les vestiges des Croisades et de la Grande Révolte arabe contre les Ottomans.

En partant du nord, ce parcours traverse les collines méditerranéennes plantées d'olivier où se nichent les villes hellénistiques d'Umm Qais et Jérash, puis serpente à flanc de plateau pour descendre à -350m dans la semi-tropicale vallée du Jourdain et les berges minérales de la mer Morte. En remontant sur le plateau, la capitale Amman est une ville construite sur une série de collines dont l'aspect moderne ne laisse guère soupçonner des quartiers animés et de belles ruines antiques qui méritent la visite. On peut tenter une incursion à l'est, dans la steppe désertique où les premiers califes arabes de la dynastie omeyyade se firent construire des palais entourés alors de végétation et d'animaux grâce à la maîtrise de l'eau. Depuis Amman, en se dirigeant vers le sud par la route connue dans la Bible comme celle des rois, la ville byzantine de Madaba, avec ses riches mosaïques, les grandes failles géologiques du Mujib et du Hassa, et les forteresses croisées de Kérak et Shobak jalonnent des paysages de plus en plus arides, montagneux et grandioses entrecoupés de canyons à la végétation luxuriante.

La route mène à Pétra, au milieu de son écrin de montagnes rouges et roses, autrefois grande citée caravanière capitale du royaume nabatéen, aujourd'hui étape incontournable de la visite touristique.

Cap encore plus au sud pour découvrir le Wadi Rum, un stupéfiant désert de montagne domaine des Bédouins où séjourner sous les étoiles dans l'écolodge Milky Way. Et au bout de la route le port d'Aqaba et les fonds coralliens de la mer Rouge.

La Jordanie est un pays où le conditions de voyage sont excellentes : de très bonnes routes et conditions sanitaires, un climat encore tempéré entre les influences méditerranéennes et celles du désert, des infrastructures touristiques pour tous les budgets, et des habitants extrêmement accueillants aux voyageurs.

DONNÉES CLÉS
  • Nom officiel : Royaume Hachémite de Jordanie
  • Gouvernement : monarchie parlementaire
  • Création du royaume : 1921
  • Chef de l'État : le roi Abdallah II
  • Superficie : 91 880 km² dont plus de 80 % de désert
  • Population : près de 6 millions
  • Capitale : Amman
  • Langue officielle : arabe
  • Religions : islam sunnite (96 %), christianisme (4 %)
  • Espérance de vie : 71,5 ans
  • PIB par habitant : 4 322 USD
  • Taux d’alphabétisation : 90 %

US ET COUTUMES

La Jordanie est un pays de tradition musulmane dont la législation et la population sont tolérants. Il n'y a pas de contraintes vestimentaires obligatoires, mais il convient d'adopter une attitude respectueuse des coutumes locales. Surtout pour les femmes, mais également pour les hommes, adopter jupe longue ou pantalon ample et chemisier décent évitant de montrer cuisses, épaules et dos ou d'être trop moulant. Un maillot de bain « mini » sur les bords de la mer Morte ou de la mer Rouge ne sera pas bien perçu et ce pour les deux sexes.

Les démonstrations trop poussées d’affection entre amoureux sont à proscrire en public. On peut tout de même se tenir la main, et les couples jordaniens ne sont pas les derniers à le faire.

Certains lieux publics sont plutôt réservés aux hommes, en particulier les cafés populaires. Dans les petites villes, les restaurants possèdent généralement un étage réservé aux « familles » c'est-à-dire mixte. Si l'on s'installe au « mauvais endroit » on risque au pire des regards appuyés. Dans les quartiers plus modernes des grandes villes (Aqaba, Amman) cafés et restaurants sont entièrement mixtes.

Certaines mosquées sont autorisées à la visite : toujours se renseigner avant d'entrer. Il faut se déchausser et avoir une tenue couvrante pour les hommes comme pour les femmes, y compris un foulard sur la tête pour ces dernières.

Durant le mois de Ramadan (dont les dates changent tous les ans par rapport au calendrier julien), il convient de ne pas manger, boire ou fumer en public entre le lever et le coucher du soleil. Des dérogations à cette règle sont tolérées sur les grand sites touristiques (Pétra, Jérash, mer Morte, Aqaba, Wadi Rum) mais évitez d'en abuser au point que cela semble un manque de respect. Les restaurants des hôtels et lieux touristiques restent ouverts toute la journée.

Il ne faut bien sûr pas photographier les gens contre leur gré et éviter de donner de l'argent aux enfants qui en réclament contre un cliché.

Si vous avez accepté une invitation dans une famille, à manger ou à prendre le thé, il vous faudra rester « un certain temps » ! Déclinez toute invitation si vous êtes pressé ou si vous avez un petit appétit… Si ce n'est pas le cas, sachez qu'on se déchausse souvent en rentrant dans une maison et qu'un petit cadeau symbolique fera plaisir (y compris des pâtisseries locales) mais qu'on n'ouvrira pas le présent devant vous.

Vous pourrez vous servir librement si des mezze (assortiment de salades et autres entrées) vous sont servis. On prend de petites bouchées à l’aide de la galette de pain qui est présentée. Regardez comment procèdent vos hôtes et faites la même chose. Il faut vous souvenir que, même gaucher, vous devrez vous servir de la main droite, la gauche étant considérée comme impure dans l’Islam.

N’hésitez pas à (raisonnablement !) vous resservir : la maîtresse de maison appréciera ! Souvenez-vous, lors de vos achats, que le marchandage est de tradition et qu’il nécessite un certain temps. Cela dit, ne vous attendez pas à des baisses énormes sur les prix !

Pour un certain nombre de « services », le bakchich ou pourboire est incontournable. Un guide ou un chauffeur, un gardien de site qui vous ouvre un endroit (même si vous avez payé un ticket d'entrée) s’attendront à recevoir quelque chose. Dans les restaurants et dans les taxis (qui sont équipés des compteur dans les grandes villes), on arrondit toujours la somme à la hausse. On peut donner de l’argent à un mendiant, un aveugle ou une personne handicapée, en revanche, évitez de distribuer des pièces ou des bonbons aux enfants sans service rendu.

La livraison du gaz à Amman

Livraison du gaz à Amman

Petit clin d'oeil... En Jordanie, lorsque l'on a terminé sa bouteille de gaz, pas besoin d'aller courir en chercher. Il suffit... d'écouter. En effet, dans tout le pays, les livreurs de gaz passent régulièrement dans les quartiers avec leur petit camion dont la particularité est de jouer un air, reconnaissable puisque identique pour tous les camions de gaz de Jordanie !


Le zaatar

Le zatar

Le zaatar est un mélange de sarriette moulue (thym local), de graines de Sumac moulues et de graines de sésame grillées.Ce condiment est très souvent servi avec de l'huile d'olive. Au petit-déjeuner, il est de coutume d'imbiber son pain d'un peu d'huile d'olive puis de zaatar. Il peut être aussi utilisé sur les salades, les viandes, les poissons, sans oublier les pizzas ! Un must à ramener dans vos bagages.